fbpx

Maquilleur professionnel : Aujourd’hui mettons la lumière sur ce métier de l’esthétique. Nous remercions Lucie.B pour ses recherches et son travail à ce sujet.

Les missions d’un maquilleur professionnel :

Les missions attendues d’un maquilleur professionnel sont de sublimer les personnes à travers l’art du maquillage, ou bien de vieillir un comédien sur une pièce de théâtre si nécessaire en métamorphosant des visages et en créant des personnages à l’aide du maquillage, permettant de rendre plus réelle la vision des personnages que ce soit pour le cinéma ou le spectacle.

Une maquilleuse professionnelle doit être capable de transformer ces modèles que ce soit pour modifier l’apparence de leur âge, de les transformer ou de créer de fausses blessures à l’aide d’effets spéciaux et prothèses qu’il peut fabriquer ou encore la confection de postiches tels que des perruques ou moustaches.

Lieu d’exercice de la maquilleuse professionnelle :

Dans la mode pour la réalisation de défilés comme la fashion-week ou pour des photographes.

Dans le cinéma et les spectacles vivants elle peut se retrouver sur des plateaux télé ou à maquiller dans des théâtres, opéras où tournages de film.

La maquilleuse professionnelle peut également travailler à domicile pour des événements privés comme des mariages par exemple.

Les make-up Artists peuvent également maquiller pour des publicités, maquiller les égéries d’une marque. Ils peuvent aussi être ambassadeurs pour une marque de maquillage ou conférencier, c’est-à-dire qu’is se déplacera afin de présenter la marque et les produits pour lesquels il travaille.

Les qualités d’une maquilleuse professionnelle :

Pour exercer ce métier, il faut faire preuve de créativité et de fibre artistique afin de pouvoir réaliser des maquillages uniques, originaux et adaptés à chacun des modèles, tout en répondant à la fois aux besoins des metteurs en scène.

Il faut aussi savoir faire preuve de patience et de minutie et être rigoureuse sur certains maquillages qui ont besoin de détails. Une maquilleuse professionnelle doit aussi se tenir à l’écoute des modèles et avoir un sens du relationnel, tout en faisant preuve de discrétion : toute discussion doit rester privée. La maîtrise de l’anglais est également un plus.

Les formations :

Les formations pour ce métier se font dans des écoles spécialisées de maquillage.

L’école ELEA Presqu’ile dispense une formation d’un an, qui allie maquillage professionnel et diplôme d’esthétique.

Le salaire et la convention collective des maquilleuses professionnelles :

La plupart du temps les maquilleurs ont un statut d’intermittent du spectacle c’est-à-dire que le salarié dépendra du nombre de jours travaillés et du lieu où il travaille. La convention collective dépend donc aussi du lieu.

En moyenne le salaire minimum brut pour une semaine de 39 Heures en période de tournage est de 992€ pour un maquilleur cinéma et 1242€ pour un chef maquilleur de cinéma.

Pour une maquilleuse indépendante, c’est souvent très difficile en début de carrière. Elle gagne parfois moins d’un SMIC, mais après plusieurs années elle peut réaliser jusqu’à 4000€ de chiffre d’affaires.

Pour la maquilleuse salariée dans un institut, elle dépend de la convention collective de l’esthétique. Le salaire va alors dépendre du diplôme et du nombre d’années d’expérience dans le milieu. Il varie entre 1 450€ et 1 550€.

Share This